Insouciance

by Moussette

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

    Bonus numérique -> Livret pdf avec les paroles et photo de Nic en action à son Studio Valley View de Cleveland.

      name your price

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    CD comprend le téléchargement gratuit de l'album numérique dans le format de votre choix. Pochette cartonnée avec feuillet de paroles des chansons dans une enveloppe plastifiée

    Includes unlimited streaming of Insouciance via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 2 days
    edition of 100 

      $7.49 CAD

     

1.
2.
3.
03:19
4.
02:44
5.
03:38
6.
05:14
7.
03:51

about

« Ce nouveau disque du discret groupe plane un peu plus que son prédécesseur, Le club alpin (2010). Moussette a joliment enrobé ses chansons, plus précisément et plus délicatement qu’avant. Les fans de Philémon Cimon ou de Carl-Éric Hudon y trouveront une parenté. »
- Philippe Papineau, Le Devoir, 29 juillet 2016

« À travers cette sobriété formelle et une plus grande clarté des images, se dégage d’Insouciance une plus grande homogénéité, pour un album vaste mais impec, et d’une grande qualité. »
- Benoît Poirier, BRBR, 07 juillet 2016

« Coup de coeur. Tantôt folk (charmante Ta chambre) et souvent pop rock (palpitante Expert en feu), (...) [l’album] recèle moult mélodies attachantes et, surtout, une poésie riche (et désarmante par moments). » ***1/2
- André Péloquin, Journal de Montréal, 10 juin 2016

« C’est deux frères, bref, c’est très intéressant et si vous aimez la musique d’Avec pas d’casque, Dany Placard, dans ces eaux-là, cette musqiue pourrait vous plaire fortement. »
- Jean-François Rioux, « Les criquets crinqués » CISM 89,3FM, 6 juin 2016

« Suite à l’album Le Club Alpin qui avait trôné à la tête de nos palmarès en 2010, les voilà de retour : Moussette! »
- Olivier Vinette, « L’alter Ego » CISM 89,3FM, 6 juin 2016

credits

released June 5, 2016

Paroles : Michel Moussette
Musique : Michel Moussette, Pascal Dumont-Julien, Nicolas Moussette et Joël Vaudreuil

Pascal Dumont-Julien : guitare électrique, guitare acoustique (2), choeurs graves (8)
Michel Moussette : voix, choeurs, guitare acoustique (sauf 2)
Nicolas Moussette : basse, piano (1,2,3,7,8), orgue (3,7,8), pianet (1), synthétiseur (4), tambourin (2)
Joël Vaudreuil : batterie (sauf 6), percussions (2,7,8), banjo (7), xylophone (6,7) et exotisme (7)
Mathieu Charbonneau : baryton (7,8)
Flavie Boucher : choeurs (3,4,7)

Enregistrement : Pascal Dumont-Julien et Nicolas Moussette
Réalisation : M. Moussette, P. Dumont-Julien, N. Moussette et J. Vaudreuil
Mixage : Michel Moussette, avec le précieux appuis des trois autres
Matriçage : Harris Newman, Grey Market Mastering
Graphisme/Visuel : Michel Moussette
Photo d’époque : Coll. Famille Moussette

Merci à Christine Lebel, La famille Jolicoeur, Étienne Dupuis-Cloutier, André De Romer, Iris Moussette, Katherine-Josée Gervais, Pierre Lelièvre, Stéphane Lafleur, Tonio Vargas-Morin, Marie-Andrée Gougeon, Nathalie Gingras, Julie Lavoie et Carl-Éric Hudon.

tags

license

all rights reserved

about

Moussette

Moussette est un groupe basé à Montréal / Moussette is a band based in Montreal

Contact : mr_moussette@yahoo.com

Photos (médias) : flic.kr/s/aHskBFwWTx

contact / help

Contact Moussette

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Expert en feu
Le train nʼest jamais rentré à station
les animaux ont appris à lire en chemin
Yʼa un canyon où ta peau bronze
parmi les roches parfaitement rondes
Le train nʼest jamais rentré à station

tu ne mʼas jamais laissé te construire
une cabane en bonne et due forme
on avait la lueur de la lune
les sentiers croches, le vent des dunes
tu ne mʼas jamais laissé te construire

mais maintenant cʼest toujours pareil,
regarde il pleut
heureusement je suis un expert, un expert en
feu
faut mettre ce qui brûle vite sur le dessus,
c'est bien mieux
ça protège de la pluie, ça donne une chance

Jʼen entends parler, cinq cent milles plus loin
nos chevaux feraient preuve de peu de
respect
un port de tête déficitaire
une attitude moins quʼexemplaire
Jʼen entends parler, cinq cent milles plus loin

te rappelles-tu du vieux monsieur Cheyenne
figure-toi donc quʼil est devenu électricien
il se parle tout seul pas de téléphone
je pense que ses fils lʼempoisonnent
te rappelles-tu du vieux monsieur Cheyenne

refrain

les bandits ont dû avoir raison
du blindage qui protégeait le wagon
du bon emploi de la dynamite
pour arriver à ses fins plus vite
les bandits ont dû avoir raison

on continuait de travailler tous les jours
même si il faisait chaud comme dans un four
à chaque matin et à chaque soir
certains sont nés pour la nuit noire
dʼautres sont nés pour être heureux

refrain
cʼest contre-intuitif, mais cʼest ce qui
fonctionne le mieux
Track Name: Fantôme
Je nʼai pas voulu te faire du mal
Jʼai juste voulu essayer
comment te dire
On dirait que jʼai échoué

Nous revoilà dans le même marécage
Celui juste en haut du barrage
À quoi que ça sert de vouloir avancer

Je parcours des contrées exsangues
Le bât qui blesse en évidence
tʼas réussi ta terre brulée

Jʼemprunte des falaises que je peux pas
rendre
Les vagues figées sont noires et blanches
Cʼest beau, parfois, à en pleurer

Et si un jour, dans la tempête
Tout venait, quʼà disparaitre
Sans détour, tu mʼas expliqué
Quel serait le chemin pour te retrouver

Mais tʼas changé, ton fusil dʼépaule
Le chemin est devenu un fantôme
Mais tʼas changé, ton fusil dʼépaule
Le chemin est devenu un fantôme

Et si un jour on nous présente
lʼun à lʼautre tu feras semblant
quʼon ne se connait que peu
avec facilité

Laisse surtout pas transparaitre
Que tu me connaissais dans mes moindres
Recoins cʼest la
Bonne façon de procéder

Jʼespère que tʼes bien là où tu es
Que le soleil brille sur ce que tu fais
Que tes oiseaux peuvent sʼenvoler

Jʼemprunte des falaises que je peux pas
rendre
Les vagues figées sont noires et blanches
Cʼest beau, parfois, à en pleurer

Et si un jour, dans la tempête
Tout venait, quʼà disparaitre
Sans détour, tu mʼas expliqué
Quel serait le chemin pour te retrouver

Mais tʼas changé, ton fusil dʼépaule
Le chemin est devenu un fantôme
Mais tʼas changé, ton fusil dʼépaule
Le chemin est devenu un fantôme
Track Name: Lac en Vitre
Un désordre
respectueux
une tempête
ce que tu veux
Ce lac en vitre permet de voir
sous nos pieds
sʼapprocher

Les oiseaux
venus dʼailleurs
et les braises
autour du coeur
Ce lac en vitre permet de voir
ce qui est figé
sʼerroder

Et tu dis, que je ne suis, plus le même
Mais tu sais, que ces années, passées, en
déplacement, tout ce que
jʼai, voulu essayer, cʼest de me délester,
de mes poids morts

Ouvre tes yeux
tes poings aussi
tout sʼen va
dans la nuit

Ce ciel en vitre permet de voir
pour quelques secondes
lʼordre quʼil y a dans le monde

Ce ciel en vitre permet de voir
au loin
Track Name: Ta Chambre
Si tu mʼaides, avec mes équations
jʼte donnerai peut-être, les indications
qui mènent direct, de lʼautre côté du pont
dans la forêt, où tout encore est bon

Yʼa un peigne qui est pris dans ton plancher
cʼest sûr que les tuiles, sont dans le désordre
ton sourire troué ton côté gauche
au contraire de la symétrie, de ta chambre

Si tu restes, couchée dans le gazon
on manquera l'après-midi, encore comme
de raison
à coeur ouvert, on entend mieux le son
le jour si clair, la presque perfection

Il yʼa des cennes de prises dans le haut de
tes murs
c'est sûr que c'est souvent là que l'on
s'écrase
Si je passe du temps avec tes yeux
vais-je mieux comprendre lʼétat de ta
chambre

Si on se laisse, en dehors des mensonges
un espace, pour que le temps se prolonge
file de bouteilles, nain arbre à citron
la neige qui entre, la neige qui fond
il y a des animaux dedans tes murs
cʼest sûr que cʼtʼà travers eux que tu
tʼépanches
le rêve se répand de rues en ruelles
débordant de toutes part, ta chambre
Track Name: Esprits
Je suis tellement seul, depuis que je suis parti
non je nʼai pas de regrets, mais je me sens parfois un peu vide
parfois un peu vide

Si je reviens, vas-tu mʼouvrir
ou me laisser dans la pluie froide, marcher toute la nuit
marcher toute la nuit

Le vent souffle, dans la prairie
fait voler la poussières, et emporte les esprits
emporte les esprit
Track Name: Arrache
Redis-moi donc ce qui tʼas pris si longtemps
Il y avait de la neige, tu ne te rendais pas
est ce que cʼest vraiment, la bonne manière
quand tʼes repartie, jʼy ai repensé

Tout ce qui est pas de je mʼarrache le coeur
Tu lʼas laissé traîner sur le pont
oui je peux vivre longtemps sans douleur
mais à mes conditions

Je me suis retrouvé dans un pot au noir
les autres suivaient mais le long de la côte
le ciel était en général très sombre
on ne pouvait voir, qu'à quelques instants

Et tu aplaudissais chaque fois
les exploits du démon aux yeux verts
qui arrachait sans sentiments les têtes
il a fallu que je l'endorme, il ne marchait plus

lʼeau de mer a envahi mes nuits
les anémones et les méduses
de toutes façons, confiance je ne faisais plus
aux instruments, j'y allais à vue

Le ciel éclairci jʼai obliqué
au nord de la limite des icebergs
le vent était meilleur, je nʼavais plus rien
à perdre, sauf peut-être... ce que je suis